Les plus grands laboratoires, la meilleure qualité


0 Produit.

Notre sélection


Catégories

Aliments et Glycémie


Les aliments et la glycémie !   


On pourrait penser qu'un en-cas sucré entraînerai une augmentation rapide, suivie d’une chute tout aussi rapide de la glycémie qui est le taux de sucre présent dans le sang.

 

Et bien non !

 

Des méthodes permettent de nos jours d’analyser la façon dont le sucre présent dans le sang va réagir à l’absorption des différents aliments.

 

Ces méthodes vont permettre d’envisager de nouvelles perspectives en matière de prévention et de contrôle de l’obésité ainsi que du diabète et des maladies cardiovasculaires.

 

Ces nouvelles méthodes vont révolutionner les protocoles qui définissent les régimes des sportifs et les aliments à consommer dans les heures précédant des efforts physiques.

L’indice glycémique :

 

L’indice glycémique est un indice qui permet de connaître les effets des aliments consommés sur la glycémie.

 

Après avoir absorbé un aliment riche en glucides, on constate qu’il y a une augmentation suivie d’une chute du taux de sucre ou glucose dans le sang.

C’est ce que l’on nomme la réaction glycémique.

 

Cette réaction glycémique qui suit la consommation d’aliments riches en glucides est semblable à la réaction causée par la consommation de pain blanc ou bien de glucose.

 

C’est cette valeur qui représente ce que l’on appelle l’index glycémique d’un aliment.

 

Il s’en suit un classement suivant une échelle qui va de 1 à 100 et qui décrit ainsi l’augmentation de la glycémie après la consommation d’une quantité d’un aliment qui apporte 50 grammes de glucides.

 

La norme de comparaison qui sert de base est égale a une quantité de 50 grammes de glucose pur.

 

Certains aliments qui ont la particularité de se décomposer rapidement pendant la digestion : Par exemple le riz, ont les plus hauts index glycémiques.

 

Ils ont donc pour résultat d’augmenter rapidement la glycémie de manière plus importante que les aliments ayant un indice glycémique faible.

 

Les aliments qui ont un indice glycémique faible, comme les haricots, se décomposent eux plus lentement, libérant ainsi progressivement le glucose dans le système sanguin.

 

De nombreux facteurs peuvent influencer le taux ainsi que la durée de la réaction glycémique.

 

Cette réaction dépend souvent du type de sucre qui est contenu dans la nourriture consommée, saccharose, lactose, fructose, sucre de table, glucose, etc.).

 

Cette réaction peut dépendre aussi de la nature ainsi que de la forme de l’amidon dont certains peuvent êtres plus ou moins digestibles que d’autres.

 

De nombreux autres facteurs peuvent aussi influencer la réaction glycémique.

 

Par exemple :

 

La manière de cuisiner, la quantité de matières grasses, protéines, etc… présents dans les aliments ainsi que le métabolisme qui est différent pour chaque individu, l’heure de la consommation des glucides etc….

 

Le fait que l’on ait découvert l’index glycémique a permis d’apercevoir des surprises de taille.

 

A début, il semblait que les aliments riches en glucides complexes, par exemple, le pain ainsi que le riz ou les pommes de terre, étaient digérés lentement par l’organisme et entraînait par voie de conséquence une augmentation lente de la glycémie.

 

Il apparaît de nos jours que de nombreux aliments qui sont riches en amidon sont digérés et absorbés, c’est la surprise, très rapidement.

 

Ce sont des aliments qui possèdent un index glycémique élevé.

 

De plus en consommant modérément de nombreux aliments que nous dirons « sucrés » car riches en saccharose, comme les confiseries, n’entraîneront souvent pas d’augmentation rapide du sucre dans le sang, comme on pouvait le penser auparavant.

En conclusion les aliments qui contiennent du saccharose provoquent des réactions glycémiques faibles ou modérées.

Des réactions plus faibles que celles obtenues avec des aliments comme le riz.

 

La réaction glycémique peut avoir des applications pour de très nombreuses pathologies.

Comme :

Le diabète, l’obésité ou les maladies cardiovasculaires.

 

Les aliments avec un index glycémique faible peuvent aider à contrôler la sensation de faim ainsi que l’appétit ou la glycémie.

 

La plus importante application de l’index glycémique concerne le diabète.

 

Consommer des aliments avec un index glycémique faible, a la place de ceux qui ont un index glycémique élevé provoque une digestion plus lente des amidons ainsi que des sucres, et une absorption beaucoup plus lente du sucre par le système sanguin, ce qui entraîne une régulation certaine de la glycémie.

 

Dans le passé, on invitait les personnes diabétiques à éviter le sucre car on supposait qu’il allait augmenter rapidement la glycémie.

 

De nos jours, les conseils autorisent une faible quantité de sucre, car la consommation de sucre pendant un repas à très peu de conséquences sur la concentration en sucre ou glucose ou en insuline présente dans le sang.

 

Perdre du poids est souvent vital pour les personnes qui souffrent d’un diabète non insulinodépendant.

 

Les aliments qui ont un index glycémique faible peuvent les aider à favoriser une sensation de satiété.

 

Les régimes riches en glucides à faible index glycémique sont souvent faiblement composés de matières grasses, ce qui constitue un bienfait pour le contrôle du poids.

 

Une alimentation riche en aliments à faible index glycémique peut aider efficacement à réduire les risques de développer d’autres maladies, comme les maladies cardiovasculaires ainsi que hypertension.

 

L’insuline, une hormone qui sert à métaboliser les glucides, a une incidence très importante pour de nombreuses maladies.

 

Des taux élevés d’insuline ont pour conséquence bien souvent de développer des maladies cardiovasculaires et de l’hypertension.

 

Une alimentation riche en aliments à faible index glycémique permettra de réduire les taux élevés d’insuline.

 

l’index glycémique participe aussi à l’amélioration des résultats sportifs.

Si ils sont absorbés immédiatement après un effort, les aliments à index glycémique élevé ou moyennement élevé peuvent reconstituer les réserves d’énergie des sportifs plus rapidement qu’avec des aliments à index glycémique faible.

 

Les aliments qui ont un index glycémique faible peuvent donc aider à prolonger l’endurance des sportifs.

 

Un régime qui est pauvre en matières grasses et qui est riche en glucides qui ont un facteur d’index glycémique moyen à faible, peut entraîner des effets très bénéfiques pour la santé.

 

L’index glycémique ne doit pas être utilisé tout seul.

 

Dans la composition d’un bon régime, il est très important considérer la quantité totale de glucides ainsi que la quantité, le type de matières grasses, la qualité et la quantité des protéines, la composition en fibres, en vitamines, en minéraux ainsi qu’en sel des aliments !

 

Exemples :

 

Aliments qui ont un index glycémique faible, inférieur à 55 :

Poires
Oranges/jus d’orange
Raisin
Nouilles et pâtes
Lentilles
Pain aux fruits secs
Haricots secs
Chocolat

Pommes/jus de pommes
Yaourt allégé

Aliments qui ont un index glycémique moyen, entre 55 et 70.

Boissons non alcoolisées
Maïs sucré
Riz Basmati
Banane
Flocons d’avoine
Ananas
Sucre blanc

 

Aliments qui ont un index glycémique élevé, supérieur à 70.

Pain (blanc ou complet)
Purée de pommes de terre
Riz blanc, faible en amylose ou “riz gluant”

Pommes de terre cuites au four
Corn-flakes
Frites
Miel


Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /data/sites/web/labocitycom/www/include/menu-droit.php on line 9

Lettre d'information

Inscrivez vous à la lettre d'information et recevez par E-Mail les nouveautés, les promos...


Coups de coeur


Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /data/sites/web/labocitycom/www/include/menu-droit.php on line 248